Chez Wemind, notre mission est de construire un monde meilleur pour les indépendants. Pour atteindre cet objectif, la question de la collaboration entre entreprises et indépendants est cruciale.

On est allé discuter de ce sujet avec Julie Huguet, Fondatrice et CEO de Coworkees, une plateforme partenaire de Wemind qui repense le travail des freelances en marketing et communication. Entrepreneure émérite, Julie est également Présidente de la French Tech à Annecy, et responsable de l’antenne annécienne du Cercle des Dirigeants d’Entreprises.

Interview en 2 parties : On commence par revenir sur son parcours et les constats qui l’ont amené à cofonder Coworkees. Elle nous détaille ensuite sa vision du travail freelance et comment la plateforme facilite l’émergence de nouvelles pratiques.

Enfin en deuxième partie d’interview, on discute de l’impact de la crise actuelle sur les indépendants, et plus particulièrement sur les métiers du marketing et de la com’.

En voiture !

Un parcours riche, marqué par la collaboration entreprise / freelance

Le parcours professionnel de Julie commence dans le milieu de la banque dans la gestion de comptes clients. Il se poursuit ensuite dans le marketing pour Frank Muller, une marque internationale d’horlogerie. Elle y restera 7 ans pour une expérience très riche et de nombreux projets mêlant marketing, ventes et communication.

Le profil de l’entreprise, international mais avec un ADN très start-up, pousse Julie à mettre en place une organisation agile et à compter en partie sur des ressources externes.

Ce qu’elle retient de ces 7 ans : beaucoup de management transversal, beaucoup d’équipes hybrides et des projets qui intègrent régulièrement plusieurs freelances. Elle reste marquée par les difficultés à trouver les bons profils pour ses projets et à coordonner les équipes internes et les intervenants externes. Pour ne rien simplifier, l’aspect administratif pose problème à chaque fois, elle lutte constamment avec le service des Achats pour référencer chaque nouveau prestataire.

De plus, elle doit composer avec des complexités réglementaires liées à la localisation de l’entreprise en Suisse, et du fait de travailler sur de nombreux territoires européens et mondiaux.

Réinventer la collaboration entre freelances et entreprises

Suite à cette expérience en entreprise, Julie a continué à rencontrer beaucoup de freelances dans le cadre d’une formation. Elle voit alors l’envers de la médaille, la perspective côté indépendant : beaucoup de nouveaux venus rencontrent des difficultés à accéder à des missions et à des clients réellement intéressants. Et la plupart du temps, ils ne parviennent pas à trouver les projets avec de la valeur ajoutée qu’ils recherchent.

C’est sur ce constat que l’idée de Coworkees a émergée. Julie imagine un système qui permettrait aux freelances d’accéder à des projets à plus long terme et à forte valeur ajoutée. La clé de sa réflexion : donner la possibilité aux freelances de combiner les compétences et de constituer des équipes pluridisciplinaires, capables de mener à bien des projets marketing et communication complets.

Ce qui était alors un projet vit le jour en 2017 quand Julie s’associe avec 5 autres passionnés de l’entrepreneuriat : Richard qui prend le rôle de CFO, Mathieu qui devient le Développeur de Coworkees, Stéphanie la Responsable de la communauté, et Mélissa qui prend en main les Sales.

Avec Coworkees, tous se donnent comme objectif de fonder une communauté de freelances spécialisées en marketing et communication, et de mettre en ligne une première version de la plateforme en janvier 2018.

Le projet prend forme, Coworkees appuie sur l’accélérateur

Dès décembre 2018, l’équipe fondatrice mène à bien une première levée de fonds de 1,2 millions d’euros. De quoi financer le développement de la plateforme et permettre au projet de prendre plus d’envergure.

L’équipe ne perd pas de temps. Coworkees passe à 10 collaborateurs et lance dès janvier 2019 la refonte de la plateforme, celle qui pousse la vision initiale encore plus loin.

Julie nous annonce que cette plateforme devrait voir le jour au début de l’année 2020 avec notamment comme fonctionnalités clés la possibilité de gérer un projet de A à Z. Elle permettra notamment aux entreprises et aux freelances de gérer les différents membres des équipes projets, les étapes clé, les KPIs, et autres éléments indispensables de la gestion de projet.

Logo Coworkees

Coworkees en chiffres

  • 25 000 freelances inscrits sur la plateforme
  • Plus de 1 000 projets réalisés en 2019 : création de site, campagne de pub, création de contenus web et réseaux sociaux, stratégie (rebranding, marketing, communauté, et media)
  • 65% de nos clients sont des grands groupes (Colombia, Somfi, Salomon, Maped, Entremont, Chopard, etc.).
  • 95% des clients font à nouveau appel à Coworkees
  • 5 mois, durée moyenne de nos missions

Une plateforme unique, inspirée du modèle agence

Le modèle de Coworkees se distingue des autres plateformes pour freelances. On y trouve bien sûr un système de match-making qui permet aux entreprises de trouver les profils dont ils ont besoin pour leur projet. Mais le fonctionnement de Coworkees se rapproche encore plus des agence de communication ou de marketing où le client peut trouver une équipe projet complète et expérimentée.

À partir d’un brief, la “matchine” de Coworkees va mettre sur pied une combinaison de profils nécessaires à la réalisation d’un projet. Une fonctionnalité très utile alors que les entreprises peinent parfois à identifier les compétences techniques dont elles ont besoin.

L'algorithme de la Matchine propose une sélection des 5 freelances disponibles en fonction de vos critères de recherches (compétences, expériences, localité et savoir-être).

Sur ce point, Coworkees offre une transparence complète : le client peut directement choisir les profils qui interviendront sur son projet. Une fonctionnalité qui intéressera notamment les entreprises lassées de l’opacité de certaines agences.

Une fois la dream-team lancée sur un projet, la plateforme est là pour fluidifier sa gestion. Des outils collaboratifs permettent de gérer les deadlines, d’échanger des informations ou des documents, de suivre des tâches définies dans le devis, etc.

Accompagner le développement des freelances

La plateforme n’est pas là pour remplacer l’humain, mais pour se mettre au service des freelances. L’équipe de Coworkees joue un véritable rôle d’accompagnement avec la communauté. À ce titre, des Cafés Freelances sont organisés régulièrement et par région pour transmettre des bonnes pratiques et permettre aux participants de construire leur réseau.

Mais on sait bien que le réseau et les compétences ne font pas tout. La capacité à entretenir une relation avec un client, à collaborer avec une équipe, à avoir confiance en soi… tout cela joue un rôle crucial dans le travail et l’épanouissement d’un indépendant. Coworkees l’a bien compris et permet à sa communauté de tester ses soft-skills (ou savoir-être) : gestion du stress, intelligence émotionnelle, adaptabilité, etc. Les résultats des tests permettent d’identifier des opportunités d’amélioration. Coworkees propose ensuite un accompagnement avec des coachs en savoir-être et des formations spécifiques soft-skills pour travailler ces axes (qui arriveront en 2021).

Enfin, Coworkees donne la possibilité aux membres de sa communauté de se former, notamment au Personal Branding, via des formations payantes. Des recruteurs experts accompagnent, par exemple, les membres dans la construction de leur marque personnelle ou la création de leur vidéo de profil.

À travers tous ces services et en nouant des partenariats avec d’autres entreprises comme Wemind, Coworkees permet aux freelances d’accéder à des avantages similaires à ceux des salariés de grands groupes.

👉 2ÈME PARTIE DE L’INTERVIEW

La crise du coronavirus : dévastatrice à court-terme, bénéfique à moyen-terme ?

À court terme, Julie reconnaît que la situation actuelle est vraiment compliquée pour beaucoup de freelances. Malgré ça, elle prévoit que la crise sera une source d’opportunités sur le moyen-long terme. Il est possible que la crise joue un rôle d’accélérateur de tendance en augmentant encore le rythme des experts qui décident de se lancer en freelance.

La crise a forcé les entreprises à se digitaliser, et notamment à télétravailler sur des outils en ligne. Avec ces évolutions introduites par la nécessité, de plus en plus d’entreprises sont plus agiles et plus aptes à collaborer avec des indépendants. Cependant, Julie remarque qu’il demeure de grosses différences entre les entreprises et que certaines, plus traditionnelles, peinent encore à passer le pas.

Ensuite, l’accélération s’est également faite ressentir au niveau des collaborateurs. La flexibilité accrue des horaires de travail a poussée les managers à s’adapter. C’est encore un point bénéfique pour les freelances car plus l’entreprise est flexible, plus elle a confiance dans le travail à distance, et plus elle est prête à travailler avec des freelances.

Enfin, la crise économique a poussé beaucoup d’entreprises à geler leurs embauches. Ce qui peut les amener à davantage faire appel aux freelances.

L’évolution des métiers du marketing et de la com' post-Covid

Il y a encore quelques années, la pratique la plus courante pour les entreprises était de s’arrêter à la rédaction de briefs et elles outsourçaient complètement la réalisation des projets aux agences. Normal, puisqu’elles ne disposaient pas des compétences nécessaires en interne.

Aujourd’hui de plus en plus d’entreprises commencent à initier des projets en interne. Cependant elles butent rapidement sur des difficultés, et notamment sur les métiers dont elles ont besoin pour leur projet. Savoir quelles compétences sont nécessaires pour un site Internet ou une campagne pub nécessite une expérience qu'elles ne possèdent pas encore.

D’où l’intérêt d’une plateforme qui accompagne les entreprises dans la création d’une équipe et jusqu’à la structuration de leurs projets. Ce travail en amont leur permet de mieux sélectionner les freelances qui correspondent à leurs besoins.

Un dernier conseil à tous les indépendants du marketing / com

Quand on lui pose la question, Julie rappelle l’importance de développer son réseau avec des indépendants aux compétences complémentaires. Cela permet d’élargir son champ de recherche et de trouver de nouveaux projets auxquels ils n’auraient pas accès. Mais cela permet également de s’allier en équipe pour aller chercher des projets plus gros nécessitant une combinaison de savoirs-faire.

Pour répondre à ce besoin, Coworkees organise des événements sous forme de conférences avec des moments de réseautage où les freelances peuvent se rencontrer et échanger.

Le partenariat Wemind x Coworkees

Chez Wemind comme chez Coworkees, nous pensons que le futur du travail sera indépendant et nous oeuvrons pour rendre cela possible.

Ce partenariat a pour but de couvrir 2 problèmes récurrents chez les freelances : le manque de couverture sociale et les difficultés à développer puis pérenniser son activité.

Un grand merci à Julie d’avoir répondu à nos questions. Pour en savoir plus et pour rejoindre la plateforme Coworkees, rendez-vous sur le site Internet : https://www.coworkees.com/